Tous les articles
Colliers Lille Actualités Où et comment travaillerons-nous demain dans les grandes métropoles ?

Où et comment travaillerons-nous demain dans les grandes métropoles ?

05/05/2021

Actineo, l’Observatoire de la qualité de vie au travail, une initiative de l’Ameublement français, en partenariat avec Maison&Objet et Colliers, a mandaté le cabinet Sociovision (groupe IFOP) pour interroger salariés et indépendants sur leur rapport au travail et les façons de travailler aujourd’hui, le télétravail avant, pendant et post-crise, et enfin le futur du travail. Plus de 2 600 salariés et indépendants de 5 grandes régions métropolitaines ont répondu à notre questionnaire en janvier et février 2021 : Amsterdam/Rotterdam/La Haye, Londres et Paris pour l’Europe, Singapour pour l’Asie et San Francisco/Seattle pour les États-Unis.

74% des répondants sont favorables à une contribution de l’employeur pour s’équiper à la maison

41% regrettent le bureau pour les échanges informels avec les collègues

Ce qu’il faut retenir

  • Le télétravail était déjà une réalité pour un quart des répondants avant la pandémie, mais restait occasionnel. Il s’est fortement accéléré avec la crise et est entré dans les mœurs. Demain, les salariés souhaitent le pratiquer 2 à 3 jours par semaine.
  • Les Parisiens sont ceux qui ont le plus travaillé à domicile avant la pandémie (au moins une journée complète par semaine) et ceux qui sont les plus insatisfaits des lieux de travail dont ils disposent compte tenu de leurs besoins.
  • Ce à quoi les actifs au bureau aspirent surtout, c’est à un équilibre entre vie professionnelle et vie privée ; entre travail en entreprise et télétravail pour une meilleure qualité de vie, davantage d’autonomie et de flexibilité. Quitte à ajouter dans leur routine des tiers-lieux de proximité, passerelle entre le bureau et le domicile.
  • Le bureau n’est pas mort : l’entreprise devient le lieu de sociabilisation par excellence, l’endroit où retrouver ses collègues et managers pour des discussions informelles et professionnelles.
  • Au bureau, les collaborateurs souhaitent en grande majorité un poste attribué dans un bureau fermé, mais le flex office est déjà une réalité et un tiers le choisirait en premier ou second choix d’aménagement.
  • Les fondamentaux du bureau de demain, c’est d’abord de pouvoir s’isoler pour se concentrer dans des espaces adaptés. Les tâches individuelles ne se feront pas uniquement à domicile. En deuxième lieu, les espaces de travail doivent encourager le travail d’équipe et la collaboration, et favoriser le bien-être par un environnement où l’on se sente bien et en sécurité.
  • Les espaces qui feront la différence seront écoresponsables et durables, éthiques, encourageant la créativité. Enfin, les répondants souhaitent vivre une « expérience employé » à travers un décor qui ait du sens et évolutif.

Retrouvez le résumé de l’étude sous forme d’infographie